I

 

J'espère ne pas avoir été trop lourd dans ma préface et que personne ne s'est jetée par dessus bord ! Mais voilà, j'en ai tellement gros sur la patate que j'en suis chiant ! Et râleur !. De toutes façons, dès que je sors de chez moi, je suis en mode râleur. Faut dire, il y a de quoi. Il existe une collection spéciale Nord : « polars en nord ».Avec des titres comme « Malo terminus », «  Vendetta chez les Chtis »,...Ou comment cultiver la pauvresse intellectuelle de la Région ! Franchement, avec des titres pareils, des histoires qui se passe dans le coin, faut pas abuser quand même ! On va nous faire gober que les experts de Miami se sont inspirés de ceux de Dunkerque, du laboratoire 21 sur les espèces maritimes à deux jambes....Après tout, j'avais pas fait le rapprochement, Miami-Dunkerque, même combat : il faut construire au plus près de la plage, quitte à construire dessus ! Quid des dunes de Malo terminus qui doivent disparaître car décrété en zone constructible ? Ah non, parlons pas d'environnement à Dunkerque ! Ici, l'environnement on le respecte....ou pas. Oui mais vous comprenez, si l'on ne le fait pas, d'autres le feront, argument dont les politiques en sont friands. Et oui, si nous ne construisons pas le terminal méthanier à Dunkerque, d'autres le feront et nous perdront de l'argent, des emplois, du gaz, et surtout le feu d'artifice final quand ça sautera !

Petit rappel du crime contre la nature : nous avions la chance d'avoir le site du clipon, un espace où, entre autre, des oiseaux migrateurs venaient s'y reposer. Mais, on s'en fout des oiseaux, on en a déjà assez avec toutes ces mouettes et goélands qui chient sur nos voitures ! Et puis, c'est pas à eux non plus, ils avaient qu'à acheter le terrain et y construire des nids ces cons ! On est trop fort, hein ?! Et puis c'est pas en volant d'un pays à l'autre qu'ils fournissent des emplois aux Dunkerquois, tandis que le terminal oui. Enfin si on veut, mais faut pas le dire. Ou plutôt si, de toutes façons les habitants sont pas trop futés, alors on leur dit : en échange de la fermeture de Total, les employés seront transférés au Terminal méthanier, comme ça pas de chômage, et le chantier du terminal va créer des centaines d'emplois. Décryptage : on vous enfle bien profond et tout le monde est content ! Et oui, faut pas se leurrer, tous les employés de Total ne seront pas réemployer pour cause de non compatibilité de formation, les emplois pour la construction seront pour une durée limité et après plus rien, et le nombre d'employés sur le site ne dépassera pas la dizaine. Le tout pour être le 14ème site SEVESO du territoire dunkerquois !! Non mais rien que cela, 14ème site SEVESO, c'est juste énorme, demandez aux habitants de Fukushima qu'est ce que cela fait l'explosion d'un seul site, et vous comprendrez à quel point nous habitons un territoire miné ! Au nom de quoi ? Les retombées économiques ? Moi je sais. J'ai ma théorie, et je persiste et signe. Le territoire dunkerquois est la perte raisonnable de la France en terme humain, économique. En plus c'est la Belgique à côté, donc il vont rien dire s'ils ont des retombées. Pour l'Angleterre, on dira que la Manche est infranchissable, c'est vrai quoi, ils se sont jamais fait envahir ( il y a bien eu les Romains, mais bon c'était il y a longtemps, et depuis nos deux pays s'éloignent à causes des croûtes terrestres ). Et puis pour garder notre fiabilité, on mettra cela sur le dos des habitants. C'est un employé, cht'ti bien sûr, qui a fait tomber de la mayonnaise provenant de son américain fricadelle sur les manettes de la centrale nucléaire, qui a tout fait péter ! Je vois déjà les titres des journaux : « la mayonnaise a prise », « la frite fricadelle tueuse », « heureusement, il n'y avait plus de sauce samouraï ! »

à suivre