Pierre qui roule n’amasse pas neige : le père de Rolf Gratis blanc comme neige ?

 

Pierre Gratis, beau gaillard du Nord, du haut de son 1 mètre 60 et 99,9 kilos, fut choisit, un peu malgré lui, pour incarner celui dont le nom était sur toutes les lèvres des villageois : le Père fouettard !

Suite à de multiples téléphones arabes, l’histoire du Père de la Nouvelle se transforma en Père Noël. Ne cherchez ni comment, ni pourquoi, prenez en note, cela ne rendra que plus simple la suite de notre histoire. Donc, ce fameux Père Noël étant arrivé à être un personnage magique, distribuant des cadeaux aux enfants, sur un traineau volants, tirés pas des rênes, il fallait bien à ce conte un penchant méchant. Et c’est ainsi que naquit le yang du yin, du Père gentil et de cœur chaleureux, au Père méchant de cœur de glace. Ce père fouettard, petit grassouillet, avec une barbe noire et des yeux globuleux, avait pour mission de distribuer du charbon aux enfants pas sages.

Alors que partout, on célèbre le bonhomme au bonnet rouge et barbe blanche (vous aurez reconnu Noël), à Water-Gang, c’est quelque peu différent, voir original. Là-bas, c’est le bonhomme au bonnet gris et barbe noire qui est mis en avant. Pourquoi, me diriez-vous. Et bien, les contes n’ont pas toujours une fin heureuse…

Le village, à connotation flamande, de Water-Gang, n’est pas un village où coule un long fleuve tranquille. C’est un village où coule un minuscule ruisseau ardent. Revenons plusieurs années en arrière si vous le voulez bien, au temps où Flamands et Wallons n’étaient encore qu’une tribu unie. Un jour, un dénommé Quentin, de la famille Dupont rend visite à la famille Mertens, située sur la rive droite du ruisseau Zwyne Becque. Ce qui signifie le ruisseau des cochons, non pas que ce soit une spécialité du coin, mais plutôt afin de rendre hommage à la belle amitié entre les deux familles Dupont et Mertens, vivant chacune d’un côté du ruisseau. Ce Dupont, rendit visite pour y honorer de sa présence la fille Mertens, la ronde Panneckoucke. Tout aurait très bien pu se dérouler, comme le jour précédent, ou le jour encore d’avant, mais ce jour là, quelque chose de terrible se passa, et entraina un changement radical. Sans précédent. Et sans blagues.

Alors que Quentin et Panneckoucke se livraient à des jolies ronds de jambes dans l’herbe fraiche, ils entendirent résonner une cloche. Celle du marchand de moules. Celui-ci, marchand, pêcheur et cultivateur, jalonnait la campagne pour y vendre ses moules fraiches de la mer du Nord. Pêchés sur des poteaux à moules du côté de Ostende, elles étaient réputées pour leur goût salé. En effet, vendus de près du double de ce qui se faisait sur la côte ! Mais, le marchand, Peter Gratis, avait un slogan meurtrier : « Moules Gratis ».

Quentin alla acheter un livre de moule pour sa promise. Qu’elle s’empressa de manger au diner, accompagné de frite et d’une bonne chope de bière. Mais le lendemain, le réveil fut le premier d’un long et interminable cauchemar… Quentin vint prendre des nouvelles de son aimée, mais n’étant pas encore levée, les parents de Panneckoucke vinrent tambouriner à la porte de leur fille. Mais pas de réponse. S’en inquiétant, ils décidèrent de forcer la porte, et ils tombèrent devant un spectacle malheureux, la jeune fille était partie pour un éternel sommeil… Après enquête, il s’avéra que la cause de son décès fut qu’elle soit … allergique aux moules !!!

Quentin fut banni de la famille Mertens, ces derniers jurant qu’il était le responsable et décidèrent de mettre un trait d’union entre les rives du ruisseau. D’un côté les Mertens (Flamands), de l’autre, la famille Dupont (Dupont). Quant à Quentin, prit d’un chagrin insurmontable, il décida de s’en prendre au vendeur de moule : Peter Gratis. Pour ce faire, il jeta un sort qui transforma toutes les moules en charbon, ce qui valu à Peter de devenir marchand de charbon.

C’est ainsi, que la famille Gratis s’est vu décerner un rôle sombre dans cette période de lumière. Et la légende dit que ceux qui aurait un charbon pour noël, devrait le manger afin de rompre le sortilège et retransformer ainsi le charbon en moule !